Dimanche 19 juin 2005,  au Théâtre Municipal de  C A H O R S *
Hands across the sea
 
de Frédérick Gaines


Sur la scène du théâtre de Cahors, Y.Mannessier remet à Frédérick Gaines une plaque commémorant la création de sa pièce le 19 juin 2005

 Autres photos ...


 

 

Première mondiale à Cahors. 

Le club théâtre de l’Institution Notre-Dame
a créé le 19 juin, au théâtre municipal,
la dernière pièce de  
Frédérick Gaines,
Hands across the sea,

en présence de l'auteur, venu des Etats-Unis
passer quelques jours en Europe,
et accueilli à Cahors pour le week-end
par les responsables du club.

 

 

   Après le succès de Rip van Winkle (du même auteur) et d’Harold et Maud, données au foyer Valentré, l'aventure théâtrale de notre troupe scolaire se poursuit avec Hands across the sea.
   Il s’agit cette fois d’une pièce spécialement écrite pour les élèves de l’établissement et jouée dans une adaptation française.
   Cette création, en première mondiale, est l’abou- tissement d’une fructueuse collaboration entre l’auteur, professeur à l’Université d’Appleton (Wisconsin) et Yves Mannessier, l’actuel responsable du
club.

    Frédérick Gaines, homme de lettres prolifique, tient, par ce cadeau exceptionnel, à encourager la création artistique et à promouvoir plus particulièrement l’expression théâtrale en milieu scolaire.
     

    Selon les vœux de l'auteur, cet ouvrage, qui a pour toile de fond la première guerre mondiale, devrait aussi contribuer à resserrer les liens amicaux voire fraternels qui depuis le XVIIIème siècle unissent si étroitement la France et les Etats-Unis d’Amérique.

     

Quelques photos de la représentation

Réception au théâtre, à la fin de la représentation

 

 


    La fanfare
    des filles ...


 ... et celle des garçons


    


Le Maestro John Philip Sousa assailli par le doute devant l'obstination d'Abigail Flynn

L'histoire

        L'histoire de Hands across the sea se déroule en mai 1917 à Chicago. La pièce raconte l'histoire d'Abigail Flynn, petite américaine d'origine irlandaise, et de sa passion pour la musique de John Philip Sousa.

       Dans une société encore très marquée par ses préjugés les plus divers, dans le contexte exacerbé de l'entrée en guerre des Etats-Unis, Abby, gamine idéaliste et courageuse, va tenter de faire entendre sa voix. L'occasion lui en sera donnée lors d'un concours de fanfares organisé par le Maestro Sousa, son idole, de passage à Chicago pour une souscription nationale en faveur des troupes en partance pour le vieux continent.
       Défiant les interdits, elle va alors mettre sur pied sa propre fanfare de filles, composée de quelques-unes de ses amies, comme elle enfants d'émigrés de la vieille Europe qui, au-delà des mers se déchire.
       Ce double geste symbolique sera l'occasion d'une prise de conscience générale. Emancipation féminine et amitié franco-américaine seront alors au centre de l'action de cette pièce résolument contemporaine et touchant souvent, au plus près, l'actualité.

     

 
Amitié franco-américaine : de la fiction  . . .  à la réalité

* avec la participation de la ville de Cahors  [salle mise gracieusement à notre disposition par la municipalité]           

Spectacles précédents :   Rip van Winkle  -  Harold et Maude